L’URGENCE CLIMATIQUE
Orateur : David SALAS Y MELIA

Selon le dernier rapport du GIEC, le climat de la planète s’est réchauffé de 1,1 °C depuis le XIXe siècle, les neiges et glaces ont reculé, et le niveau moyen des mers s’est élevé. Ces changements, liés aux émissions humaines de gaz à effet de serre se traduisent aussi par une évolution détectable de l’intensité et de la fréquence des phénomènes météorologiques extrêmes, qu’il s’agisse des canicules, des sécheresses, des pluies extrêmes, ou encore des cyclones. Ces changements en cours affectent déjà les milieux naturels, mais aussi la santé et les activités humaines. L’analyse des observations de Météo-France montre que les évolutions climatiques en cours concernent également l’hexagone et les outremers. La sévérité des changements futurs dépendra du niveau des émissions de gaz à effet de serre. Il est encore possible de limiter le réchauffement mondial à 1,5 °C, et les impacts climatiques associés, mais cela nécessitera des réductions immédiates, rapides et massives des émissions de gaz à effet de serre.