COVID-19 : EUROSIMA prépare la reprise

Dans ce contexte de crise sanitaire sans précédent, les entreprises de la Glisse souffrent du ralentissement drastique de l’économie. Alors que le Premier Ministre, Edouard Philippe, a annoncé mardi dernier son plan de déconfinement, EUROSIMA s’attache à défendre les intérêts des entreprises des Action Sports et anticiper la reprise d’activité.

Depuis le 17 mars, EUROSIMA s’est mobilisée pour les entreprises de la filière Action Sports en écoutant leurs besoins, en les conseillant et en portant leur parole auprès des instances gouvernementales et régionales.

Très tôt l’association des industriels des sports de glisse s’est rapprochée des partenaires publics pour appuyer des mesures de soutien massif (report des échéances sociales et fiscales, étalement des créances, chômage partiel, annulation des loyers commerciaux des grands bailleurs, etc.).

L’association continue, en étroite collaboration avec les institutions (villes, communautés de communes, départements, région, Ministères), les associations de professionnels (Outdoor Sports Valley, la Fédération des Industries Nautiques et l’Union Sport & Cycle) et les fédérations sportives liées à l’Action Sports, à bâtir la relance économique de ces différents marchés en tenant compte de la sécurité et de la santé des salariés.

La récente actualité sur les objectifs et les dates de déconfinement a déjà apporté un certain  nombre de réponses et permet aujourd’hui d’envisager une reprise responsable de l’activité économique à partir du 11 mai.

EUROSIMA poursuit cependant ses efforts pour que les attentes et les besoins de ses adhérents soient tous entendus. Ainsi, elle se concentre aujourd’hui autour de 4 axes prioritaires :

 

  1. La préservation de la santé des collaborateurs
  • EUROSIMA et Outdoor Sports Valley ont réalisé une commande groupée de masques de protection FFP1 pour leurs entreprises adhérentes qui en ont fait la demande (42000 masques seront livrés à 46 entreprises d’ici la fin du confinement).
  • L’association a établi une liste de fournisseurs de masques homologués et de solutions hydro alcooliques.
  • Elle a également accompagné et favorisé les collaborations entre les acteurs du territoire en recherche de fournisseurs ou de matière pour la confection en urgence de masques ou de blouses.
  • EUROSIMA a coordonné la mise en place d’une formation à distance à destination des entreprises et des magasins adhérents sur les nouvelles réglementations de prévention, d’hygiène et la sécurité sanitaire des personnes et des sites commerciaux

 

  1. L’accompagnement des entreprises
  • EUROSIMA a créé un page info Covid-19 mise à jour quotidiennement avec tous les liens et contacts utiles aux entreprises.
  • L’association mobilise les membres de son Conseil d’Administration et son réseau d’experts pour aider bénévolement les entreprises nécessitant une assistance ou un accompagnement.
  • Elle a donné accès à ses adhérents à un certain nombre de webinars d’informations utiles sur la situation économique des différents marchés européens.
  • Elle a aussi mis en place une « Hotline RH spéciale Covid-19 » pour répondre aux questions de ses adhérents relatives aux ressources humaines (chômage partiel, confinement, maladie, garde d’enfants, etc.).

 

  1. Une reprise de l’activité économique encadrée
  • EUROSIMA participe activement au partage d’information et à la diffusion de guides des bonnes pratiques avec l’Union Sport et Cycle, pour faciliter la reprise de l’activité économique.
  • L’association étudie l’opportunité de relancer une filière de fabrication textile locale et durable avec le soutien des partenaires publics.

 

  1. Un retour à la pratique sportive
  • EUROSIMA et Outdoor Sports Valley se sont fait relais auprès des Ministères et des collectivités publiques pour favoriser l’ouverture des lieux de pratiques de pleine nature.
  • EUROSIMA échange et collabore avec la Fédération Française de Surf pour un accès à l’océan dès le 11 mai dans le cadre d’une pratique sportive individuelle et raisonnée. Elle défend le concept de « plage dynamique » (la plage ne doit être qu’un lieu de passage pour accéder à l’océan, sans possibilité de s’y attarder) que portent toutes les fédérations d’Action Sports Nautiques.
  • Des préconisations de retour à la pratique du surf et de reprise des activités commerciales dans le respect des consignes sanitaires seront communiquées par EUROSIMA et la Fédération Française de Surf aux acteurs professionnels.

 

Il est temps de penser à la relance économique. « Le confinement a été une épreuve pour tous, mais il est aujourd’hui nécessaire de concentrer nos efforts sur ce que nous avons devant nous. EUROSIMA sera moteur avec les pouvoirs publics, les institutions et les entreprises ; et un certain nombre d’actions seront définies pour que l’impact du Covid-19 soit le moins important possible sur notre filière » explique Jean-Louis Rodrigues, Président d’EUROSIMA.