EUROSIMA se réjouit de la réouverture des plages

Après des semaines de négociations auprès des instances gouvernementales pour permettre la réouverture des plages, les élus du littoral français épaulés par EUROSIMA et les fédérations sportives, ont obtenu satisfaction.

« Les plages, les lacs et les centres nautiques resteront fermés, cependant le Préfet pourra en autoriser l’accès sur demande des maires » a expliqué Edouard Philippe, le premier ministre français, lors de son allocution le 28 avril dernier.

Une nouvelle accueillie avec soulagement par l’association des industriels de la glisse, soucieuse de relancer l’activité touristique et économique liée aux action sports.

Depuis 2 mois, EUROSIMA travaille sans relâche avec les institutions (villes, communautés de communes, départements, régions, Ministères), les sénateurs, les députés et les fédérations sportives liées à l’Action Sports pour permettre un accès au littoral encadré.

Un cahier des charges – commun pour certaines communes – fixe le cadre général ; il est complété par des référentiels spécifiques pour chacune des pratiques sportives validés par le Ministère des Sports.

Référentiel National de reprise des activités surf et des disciplines associées

Alors que l’accès aux plages était déjà possible depuis début mai chez nos voisins européens (Portugal, Espagne, Italie), la France a vu dès lundi ses plages progressivement rouvrir notamment en Bretagne et en Vendée. Ce week-end, une grande partie du littoral français sera de nouveau accessible.

Les habitants pourront se rendre sur les plages à des créneaux horaires spécifiques, un panneau d’affichage détaillera les consignes et les gestes barrière à respecter. Le principe de « plage dynamique » sera en vigueur, il sera ainsi possible de pratiquer des sports de manière distanciée et responsable ou de faire de la marche. Il sera cependant interdit de rester sur la plage de façon statique ou de se regrouper.

Les autorisations et interdictions étant propres à chaque plage, il est conseillé de se renseigner auprès des mairies avant de se rendre au bord de l’eau.

« Cette autorisation d’accès à nos lieux de pratique est une première étape dans la relance de l’activité économique de notre secteur. Mais le chemin est encore long et EUROSIMA continuera à s’investir pleinement pour accompagner les territoires et les entreprises » confie Jean-Louis Rodrigues, Président d’EUROSIMA.

« Nous appelons tous les pratiquants de surf et activités nautiques à respecter à la lettre les mesures adoptées par les communes afin que les réouvertures des plages soient pérennes et que l’activité touristique puisse être relancée dès le mois de juin » insiste-t-il.